↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

I Am Kloot


Gods And Monsters


(11/04/2005 - Pias - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- No Direction Home / 2- Gods And Monsters / 3- Over My Shoulder / 4- An Ordinary Girl / 5- The Stars Look Familiar / 6- Strange Without You / 7- Astray / 8- Hong Kong Lullaby / 9- Sand And Glue / 10- Avenue Of Hope / 11- Dead Men;s Cigarettes / 12- Conicidence / 13- I Believe
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (17 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 5.0/5 pour cet album
"Un troisième album à la hauteur des précédents! Toujours excellent..."
Elo, le 19/04/2005
( mots)

Un an et demi après un deuxième album éponyme, I Am Kloot revient avec son nouvel album Gods and Monsters. Le groupe qui avait créé la surprise lors de la Route du Rock 2001 n'a pas fini de nous étonner. A l'époque, un seul album était disponible : Natural History. Ce premier opus était à l'image du groupe : simple et intimiste. C'était l'album qu'on voulait garder pour soi, ne pas partager, ne l'écouter qu'une fois seul(e) pour en profiter égoïstement. Deux ans plus tard, on attendait le groupe au tournant avec la sortie de leur deuxième album. L'effet est alors différent. Bien que des titres comme "Proof" ou "Not A Reasonable Man" produisent toujours le même effet, le résultat est moins intimiste, mais il n'en est pas pour autant moins bon. I Am Kloot ose de nouvelles choses, comme sur le morceau "Cuckoo", beaucoup plus rock, un peu surprenant, mais tout à fait réussi.
Alors qu'en est-il de ce troisième album ? Rien qu'à voir la pochette, j'ai eu envie d'acheter le disque. Et quand il s'est retrouvé dans mon lecteur je n'ai pu l'en enlever qu'après deux ou trois écoutes. Ce n'est pas tant que la première écoute m'a transcendée, mais une deuxième, puis une troisième m'ont paru absolument indispensables pour apprécier ce disque à sa juste valeur. Et puis il se trouve surtout que j'ai ressenti le besoin de le réécouter tout de suite.
La première surprise, c'est le piano. I Am Kloot est un trio : guitare/chant, basse, batterie. Sur cet album il y a du piano et même de l'harmonium (enfin du clavier y ressemblant étrangement). Ce dernier intervient sur "An Ordinary Girl", le quatrième morceau de l'album. En écoutant ce morceau pour la première fois, ce qui m'a sauté aux oreilles, c'est une espèce de rapprochement entre John Bramwell (chant/guitare) et Jim Morrison, dans la manière de raconter l'histoire au début de la chanson. L'histoire en elle-même d'ailleurs est susceptible de rappeler les histoires contées par les Doors. Puis en entendant l'harmonium, je me suis dit que c'était peut-être un hommage, tout simplement.
Pour ce qui est du piano, il rajoute à la musique d'I Am Kloot une certaine profondeur. Les ballades prennent une tournure différente de celles des précédents albums, cet instrument les rendant encore plus intimes. Ces ballades sont d'ailleurs concentrées sur la fin de l'album, ce qui lui donne une petite touche nostalgique, mais néanmoins magnifique. On retrouve alors le côté personnel, un peu perdu sur le deuxième album, cette envie de garder ce disque pour soi.
La deuxième surprise, c'est le morceau "Gods and Monsters". C'est un morceau étonnant pour I Am Kloot, mais encore une fois c'est parfaitement réussi.
Comme sur les précédents albums, le son est particulier. La batterie prend une place prépondérante, avec beaucoup de cymbales et un jeu tout en finesse. Andy Hargreaves est encore une fois excellent. La voix de John Bramwell est toujours aussi convaincante, et même à travers le disque, son charisme assaille l'auditeur. La guitare et la basse forment un duo indissociable, tellement l'alchimie existe entre le jeu de Pete Jobson et celui de John.
Et puis, tout comme Natural History avait "Morning Rain", tout comme le deuxième album avait "From Your Favorite Sky", Gods and Monsters a son "Strange Without You". C'est le style de chansons dans lequel I Am Kloot excelle. Vous savez, ces chansons que vous entendez une fois et qui ne vous lâchent plus ?
Voilà. Gods and Monsters est à la hauteur des précédents albums d'I Am Kloot, tout simplement. Il est donc excellent. Pour ceux qui connaissent déjà le groupe, vous ne serez pas déçus et pour les autres, empressez-vous d'acheter cet album, à mon avis indispensable dans toute discothèque qui se respecte.
A noter en plus l'édition limitée avec un DVD bonus : vidéo + interview + titres live.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

I Am Kloot


Let It All In


Critique d'album

I Am Kloot


Sky At Night


Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également