↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique DVD

Foo Fighters : Hyde Park


Enregistré à : Hyde Park, Londres (Royaume Uni), le 17 Juin 2006

Line-up : Dave Grohl (chant, guitare), Nate Mendel (basse), Taylor Hawkins (batterie, chant sur Tie Your Mother Down), Chris Shiflett (guitare)

Invités : Lemmy Kilmister (Motörhead), Brian May & Roger Taylor (Queen)

Durée : 76 minutes

Tracklist : 1- In Your Honor, 2- All My Life, 3- Best Of You, 4- Times Like These, 5- Learn To Fly, 6- Breakout, 7- Shake Your Blood, 8- Stacked Actors, 9- My Hero, 10- Generator, 11- DOA, 12- Monkey Wrench, 13- Tie Your Mother Down, 14- Everlong
"Le DVD du concert dantesque de la bande à Dave Grohl"
Nicolas, le 19/05/2008
( mots)
Autant la commercialisation d'un Live en CD reste toujours discutable, vaste débat que l'on n'ouvrira pas ici, autant l'édition de ce même Live en DVD apparaît une solution beaucoup plus attrayante à l'heure du numérique et alors que nombre d'entre nous utilisent un lecteur de DVD comme platine audio. Et effectivement : sans image, comment mesurer l'ambiance d'un concert, comment apprécier le jeu scénique d'un groupe et l'énergie dépensée ? Ça tombe bien pour les fans des Foo Fighters, puisque le monstrueux concert Hyde Park donné en 2006 à Londres devant 80000 personnes est enfin disponible en vidéo. Dans ce cas précis, il n'y a pas de place pour la discussion : face à une telle démesure humaine, il est évident que l'image prend tout son sens.

L'immensité du public impressionne, et encore : quelques images aériennes de plus n'auraient pas été de trop pour nous montrer le gigantisme des lieux et de la foule. C'est donc face à une plèbe profuse mais néanmoins relativement sage que les Foo Fighters entrent en scène tranquillement. Dave Grohl semble décontracté, mais déterminé et concentré, mastiquant comme un forcené son chewing-gum, haranguant les spectateurs les plus proches, chauffant les fans excités par ses gueulantes caractéristiques, allant et venant de long en large sur la scène comme un fauve en cage, avant d'entonner le très pompier "In Your Honor" dont la fonction d'hymne de stade trouve toute son utilité dans ce contexte. A ses côtés, Chris Shiflett et Nate Mendel semblent bien sages, assurant une partition cependant nerveuse, propre et assurée avec un flegme quasi-britannique. Seul Taylor Hawkins montre une marque physique de déferlement énergétique sur son visage jovial mais crispé, matraquant ses fûts comme un damné et faisant bien vite tomber le tee-shirt pour suer sang et eau sur ses caisses.

Tantôt invectivant les premiers rangs avec enthousiasme et réactivité, tantôt ondulant en rythme devant son micro, Dave Grohl se démène comme un beau diable et assure à lui seul l'essentiel du jeu scénique. Si les premiers morceaux interprétés par les Foo sont tirés de leurs plus récents albums à l'époque (soit In Your Honor et One By One), c'est bien vite Nothing Left To Lose et surtout The Color And The Shape qui prennent l'ascendant et qui squattent plus de la moitié du set. Exit, en revanche, le premier opus. Pas forcément un mal, quoiqu'il soit assez étonnant que Grohl n'ait pas accordé une place plus importante à son double album, à propos duquel il n'a pourtant tari aucune éloge dans les interviews. Mais il est vrai que le concert ne commence à s'emballer véritablement qu'à partir de "Breakout", même si on a toujours autant de plaisir à écouter "All My Life" en live.

C'est alors que Grohl livre la première surprise de la soirée en conviant sur scène Lemmy Kilmister de Motörhead, avec lequel il a collaboré au sein du supergroupe Probot. C'est donc "Shake Your Blood" qui est choisi pour insuffler un peu de metal à la soirée, et le moins qu'on puisse dire, c'est que le résultat est férocement accrocheur. Dès lors, les Foo Fighters sont en état de grâce et se permettent une version rallongée assez jouissive de "Stacked Actors", ponctuée par un jeu de question-réponse entre les deux guitaristes qui ont chacun pris place sur deux longues jetées fendant la foule perpendiculairement à la scène, et conclue par un solo de batterie étonnamment technique d'Hawkins. Il n'y a alors plus qu'à dérouler les tubes éternels de The Color And The Shape pour conclure le show en apothéose. Mention spéciale à un "My Hero" repris en chœur par les 80000 spectateurs : un grand moment, et une chair de poule assurée.

Le rappel n'est bien sûr pas en reste, puisque c'est Roger Taylor et Brian May qui font leur apparition sous l'ovation soutenue d'un public d'emblée acquis à leur cause. Même si le sex-appeal n'est plus vraiment au rendez-vous (Taylor, en particulier, ressemble plus à un tenancier de pub bedonnant qu'à une rock star), les membres de ce qui reste de Queen ont gardé leur charisme. Après une petite resucée en forme de clin d'oeil à "We Will Rock You", c'est "Tie Your Mother Down" qui s'élève fougueusement dans la nuit, Hawkins se chargeant de palier à l'absence de Freddie Mercury avec un aplomb et surtout une voix assez incroyables. En fermant les yeux, on se croirait presque à Wembley, en 1986. Enfin, c'est "Everlong" qui se charge de clore les hostilités, Dave Grohl s'avançant crânement à plus de 100 mètres sur l'une des jetées afin d'entonner le clou de la soirée à quelques centimètres du public.

Un petit regret concernant un décalage subtil mais horripilant entre le son et l'image (laquelle arrive avec un poil de retard) vient cependant assombrir un tableau technique par ailleurs sans reproche, notamment avec une restitution du son en 5.1 absolument impeccable. Hormis cela, c'est du tout bon. Rien à jeter, donc, dans ce concert des Foo Fighters, que tout bon fan se doit absolument de posséder : une prestation peut-être un peu convenue, mais ne manquant pas d'énergie et prouvant à ceux qui en doutaient encore que la formation de Dave Grohl est à compter parmi les plus grands groupes de rock en activité.
En savoir plus sur Foo Fighters
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct