↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique DVD

Muse - Haarp Tour


Enregistré à : Wembley Stadium, les 16 et 17 juin 2007

Line-up : Matthew Bellamy (chant, guitare), Chris Wolstenholme (basse, choeurs, guitare sur Hoodoo), Dominic Howard (batterie, choeurs), Morgan Nicholls (claviers, choeurs, basse sur Hoodoo), Morgan Nicholls (trompette sur Knights of Cydonia)

Bonus : Making of, gallerie photo, photographies cartonnées
+ Le CD du concert du 16 juin 2007
"Le DVD des incroyables concerts de Wembley en juin 2007"
Laura, le 01/07/2008
( mots)
Comment évoquer ce DVD sans basculer dans une ribambelle de superlatifs pour le concert de ce trio britannique ? En effet, même si Black Holes and Revelations avait divisé l’opinion à son sujet, il est impossible de nier que Muse est un groupe né pour la scène, et que Matthew Bellamy prends un pieds terrible en concert, d’une façon extrêmement communicative.

Depuis longtemps, on le sait, Matthew Bellamy est très branché paranormal et complot international. Il faut dire qu’il faisait déjà tourner les tables dès son plus jeune âge. Dans ses chansons, il appelle à la destruction de la « demonocratie ». C’est donc presque naturellement qu’il semble avoir choisi la base de recherche d’Haarp comme décors pour ses nouveaux concerts. En effet, combien avant lui avaient crié au complot concernant cette base américaine de recherche sur l’ionosphère ?

Haarp Tour fut enregistré lors du double concert du 16 et du 17 juin 2008 au célèbre stade anglais Wembley. Beaucoup s’étaient indigné que Muse n’était pas un groupe de stade, tout en regrettant d’un œil larmoyant les petits salles du bon vieux temps. Mais Muse a évolué, et c’est à guichet ultra fermé que le groupe à joué ces deux soirs là. Les français ont eu la chance, quelques jours plus tard, d’accueillir le groupe, dans les mêmes conditions, au Parc des Princes.

Muse, pour ce Haarp Tour, n’a pas fait les choses à moitié. Sur scène, un décor faisant écho aux installations du centre Haarp, assez gigantesque, trône au milieu de paraboles. Un grand écran est installé derrière les musiciens, déroulant de petits cinématiques propres à chaque chanson durant tout le concert.
Le groupe entre sur scène en apparaissant au milieu du public, accompagné par des hommes en combinaisons jaunes, le tout sur une musique grandiose de Prokofiev. Le public vibre et l’excitation atteint un état paroxystique quand Bellamy se saisit de sa guitare.
Le groupe entame un "Knights of Cydonia" déchaîné et nous voilà engloutis dans une ambiance de folie pour une vingtaine de chansons (avec deux rappels).
Matthew Bellamy et ses acolytes enchaînent des titres à faire sautiller le public ("Hysteria", "Supermassive Black Hole", "Apocalypse Please", "Time is Running out"…) et d’autres à faire sortir les briquets ("Invincible", "Soldier’s Poem"…). Le tout avec une concentration et une maîtrise parfaites. Bellamy saute, joue avec sa guitare dans tous les sens, et, les lèvres pincées, nous envoie tout ça dans la gueule. Et on en redemande.
Sur "Blackout", des danseuses accrochées à de gros ballons s’élèvent dans les airs et effectuent des figures en rythme, ajoutant du lyrisme à cette chanson un peu trop calme pour le public déchaîné.
A noter la présence du titre "Unintended", de leur premier opus Showbiz, pour le plus grand plaisir de tous les vrais fans.
Le concert s’achève sur "Take a Bow", chanson qui montre crescendo jusqu’à atteindre un degré musical assez incroyable. De la scène jaillissent des flammes, c’est l’apocalypse.

Qu’on ait assisté ou non à ce concert ou à celui du Parc des Princes, ce DVD est un indispensable pour tous les fans de Muse. Même un an après le concert, Haarp Tour nous fait sautiller devant notre télé. Et si vous avez assisté au concert (et que vous l’avez apprécié), pourquoi ne pas revivre l’orgasme musical une nouvelle fois ? Ce n’est pas la même chose, certes, mais le plaisir est là.

Comme bonus, un making of qui n’apporte rien de plus, et une gallerie de photos qui elle aussi ne sert qu’à justifier le mot « bonus ».
Le DVD est livré dans une sympathique boite carrée, accompagnée par une photo de chacun des membres du groupe, et d’un CD live, enregistré le 16 juin et composé, lui, de moins d’une quinzaine de titres uniquement. L’émotion n’est pas la même sur ce CD, et malgré les cris du public, on a du mal à se plonger dans l’ambiance sans les image.

Le DVD se satisfait donc à lui-même, malgré son écrin bien présenté. Définitivement plus intense qu’Absolution Tour, ce DVD est selon moi une perle qu’il est bon d’avoir chez soi.
En savoir plus sur Muse
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct