↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Keren Ann


Date : 21/04/2007
Salle : Les Dominicains (Guebwiller)
Première partie :
Lee, le 28/04/2007
( mots)
Fraîchement embarqué dans l'aventure des "secrets shows", Myspace France avait convoqué, pour son second essai (après Archive en janvier), la sublime Keren Ann aux Dominicains de Guebwiller le 21 avril de cette année. En exclusivité mondiale, la néerlandaise présentait, lors d'un concert acoustique, son nouvel album sobrement intitulé Keren Ann . Pour l'applaudir, une centaine de personnes s'était gentiment déplacé jusqu'à la mystérieuse Nef des Dominicains afin de combler l'espace vide de l'ancien couvent. Proprement câlé sur une chaise inconfortable, Albumrock surpervisait ce rare moment de culture gratuite. Lors de l'extinction progressive des lumières, trois silhouettes toutes de noir vêtues dépassaient tranquillement l'énorme porte en bois qui séparait la loge de la scène. Face au public, Keren Ann élargissait son léger sourire avant d'empoigner sa sèche, partant timidement sur "By the Cathedral". Entourée d'Albin de la Simone au piano ainsi que de Thomas Semence à la guitare, la prestation se durçit avec deux nouveaux titres "In Your Back" et "It Ain't No Crime" légerement plus rock que ses précédentes compositions. Se rassurant avec quelques anciens morceaux parfaitement exécutés le trio réaccorde. L'occasion pour Keren Ann de poétiser : "Dans ce lieu, les anges doivent tirer sur les cordes" et de sortir son harmonica lors de "Lay Your Head Down", très attendu par le public qui se prend maladroitement au jeu du tapement de mains. Quand à "Sailor & Widow" et sa rythmique d'enfer, elle soulève d'un bond les spectateurs alsaciens. Au bout d'une heure, le show se finit sur une chanson progresive tirée du nouvel album où le guitariste martirise du pied un tambourin sans peaux sorti de nulle part. Pressés de goûter aux plaisirs des saveurs de la région, les trois musiciens reviennent vite sur scène, verre de vin en mains, pour l'inévitable rappel qui commence par "L'onde amère", seule chanson de la soirée interprétée en français. Au final, une reprise d'un hymne du Tennessee vient souligner les influences country-folk de la chanteuse qui perd ses mots au moment des remerciements. Malgré son timbre de voix monotone, Keren Ann possède un univers musical très personnel dotée d'une sensibilité attachante. Setlist : By the Cathedral In Your Back It Ain't No Crime Greatest You Can Find Not Going Anywhere The Harder Ships of the World Lay Your Head Down Chelsea Burns Sailor & Widow Nolita Between the Flatland and the Caspian Sea L'onde Amère Where No Endings End Tennessee
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également