↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

No One Is Innocent


Date : 04/05/2007
Salle : Vents Du Sud (Toulouse)
Première partie : Electric Octopus Orchestra
Jerome, le 05/05/2007
( mots)
Un peu plus d'un moi après la sortie de Gazoline, les quatre enragés du collectif incendiaire ont choisi de faire un crochet par la ville de Toulouse pour venir défendre leurs derniers morceaux en date. Pour l'occasion, c'est la salle Vents Du Sud qui se charge de l'accueil. Mais avant cela, c'est à Electric Octopus Orchestra qu'incombe la lourde tache de chauffer un peu le public. Mégaphone en guise de micro et tempo soutenu, le duo perpignanais nous balance sans détour son blues-rock abrasif dans les tympans. Oscillant entre slides aériens et riffs percutants et recevant un accueil largement mérité, le set se déroule sans temps morts et se verra même ponctué d'un petit rappel acclamé par une salle de plus en plus fournie. Le temps de démonter le matos pour les uns et de faire un aller-retour histoire d'évacuer un trop plein de bière pour les autres, et c'est par un "Gazoline" rageur que le groupe décide d'engager les hostilités. Avec toute l'énergie qu'on leur connaît, et remonté à bloc à deux jours du pire, No One Is Innocent n'y va pas par quatre chemins pour donner à la soirée cette tournure politique et contestatrice que nombreux étaient venus chercher. Epaulé de la meilleure manière qui soit par les mêmes musiciens qui avaient relancé la machine avec Révolution.com, Kémar balance ses textes sans états d'âme et avec conviction, haranguant la foule tout en sautant aux quatre coins de la scène, voir même dans la fosse. Et avec autant de mains secouées pour remercier notre mangeur de pommes national sur "Salut l'Artiste" que de doigts tendus bien haut pour accueillir le nain de Neuilly lors de "L'amour De La Haine", il ne fait pas de doutes que certaines oreilles ont du sacrément siffler. Et pas simplement à cause des décibels. Et même si les trois quarts de la tracklist de leur dernier album y passeront, le groupe n'oubliera pas de revenir sur les titres ayant assis leur réputation. "Chile", "Révolution.com", "Personnal Jesus", "Où Veux Tu Que Je T'aime ?" et bien entendu "La Peau" seront également de la soirée. "Nomenklatura", autre morceau d'anthologie attendu par beaucoup, ne sera servit qu'en guise de dessert, après que Kémar se soit lancé dans un slam à son retour sur scène. Car à l'image de sa musique, un concert de No One Is Innocent ne fait pas de concessions. Direct, incisif et tel un électrochoc il pourrait même réussir à nous redonner le sourire en nous faisant croire, qu'au fond, il y a toujours de l'espoir. Pourvu que ça dure...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également