↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

B.O.


Marie-Antoinette


(10/11/2006 - Universal - B.O. de film - Genre : Autres)
Produit par

1- Hong Kong garden - Siouxsie & the Banshees / 2- Aphrodisiac - Bow WowWow / 3- What ever happened - The Strokes / 4- Pulling our weight - The Radio Dept. / 5- Ceremony - New Order / 6- Natural's not in it - Gang of four / 7- I want Candy - Bow Wow Wow / 8- Kings of the wild frontier - Adam & the ants / 9- Concerto in G - Vivaldi / 10- The melody of a fallen tree - Windsor for the derby / 11- I don't like it like this - The Radio Dept. / 12- Plainsong - The Cure / 1- Intro Versailles / 2- Jynweythek Ylow - Aphex Twin / 3- Opus 17 - Dustin O'Halloran / 4- Il secondo giorno - Air / 5- Keen on boys - The Radio Dept. / 6- Opus 23 - Dustin O'Halloran / 7- Les Barricades Mysterious - François Cauperin / 8- Folls rush in - Bow Wow Wow / 9- Avril 14th - Aphex Twin / 10- K.213 - Domenico Scarlatti / 11- Tommib Help Buss - Squarepusher / 12- Tristes aprêts, pâles flambeaux - J-P. Rameau / 13- Opus 36 - Dustin O'Halloran / 14- All cats are grey - The Cure
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (23 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"La B.O. de Marie Antoinette enfin disponible !"
Alice, le 03/11/2006
( mots)

Il aura fallu attendre plus de six mois avant de trouver dans les commerces la bande originale de Marie Antoinette, le dernier film en date de la brillante réalisatrice Sofia Coppola, et autant dire d'entrée de jeu qu'il était temps. Après les succès de Virgin suicides et Lost in translation au cinéma, Marie Antoinette avait provoqué une véritable polémique lors du dernier festival de Cannes : si certains criaient au génie, d'autres attaquaient violemment le film sur sa réalité historique. Quoiqu'il en soit, qu'on ait aimé ou détesté le film, on ne peut que tomber littéralement amoureux de la bande originale qui l'accompagne.
En effet, alors qu'on aurait pu s'attendre à une B.O. on ne peut plus classique et pas forcément originale, Sofia Coppola, qui a toujours porté son attention sur la musique qui entoure ses films, a préféré miser sur l'anachronisme. On se souvient encore que les bandes originales de ses précédents films étaient de véritables bijoux. Là encore, Sofia Coppola s'est entourée de personnes avec qui elle avait déjà travaillé sur Virgin Suicides et Lost in translation. Elle a ainsi collaboré avec Brian Reitzell et Kevin Shield pour ne citer qu'eux. Qui dit Sofia Coppola, dit également collaboration avec son groupe fétiche Air, mais aussi le groupe français Phoenix (dont le leadeur est par ailleurs le fiancé de la réalisatrice).
Cette fois-ci, les choix de la réalisatrice se sont portés sur le post punk et la new wave fin 70-début 80, un contraste flagrant avec les images d'un film qui se veut à la base historique. Le tout est absolument détonnant : on retrouve entre autres des groupes comme Gang of Four, New Order, The Cure, Adam and the ants, Siouxsie and the Banshees ou encore Bow Wow Wow mais aussi des groupes beaucoup plus récents comme The Strokes. La réalisatrice a d'ailleurs affirmé vouloir "un mélange de musique du dix-huitième siècle et de musique moderne pour faire ressortir certaines émotions et atmosphères". Pari remporté avec cette bande originale qui s'avère être génialissime : la musique rock donne une touche on ne peut plus glamour et met en avant toute la beauté du film, entre costumes et décors époustouflants. Le mélange des deux donne un tout assez extraordinaire, au sens propre du terme. On se rappelle entre autres certaines scènes comme la dégustation de patisseries sur "I want Candy", l'arrivée à Versailles sur "Ceremony", la liaison amoureuse sur "I don't like it like this". Ce double album contient également de véritables perles comme "Hong Kong Garden" de Siouxsie and the Banshees ou encore tous les morceaux de The Radio Dept.
Au final, il s'agit bien de LA bande originale de l'année, dans la lignée des deux précédentes B.O., un melting pot de rock et pop on ne peut plus réussit : le premier album réunit tous les morceaux rock, tandis que le deuxième disque rassemble des morceaux instrumentaux plus doux et des morceaux classiques. Cet album semble incontournable pour les amateurs de musique de films.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

B.O.


(500) Days Of Summer


Critique d'album

B.O.


Garden State


Critique d'album

B.O.


Montage of Heck


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également