↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Good Charlotte


Good Morning Revival


(19/03/2007 - EPIC - Soupe en boite - Genre : Rock)
Produit par

1- Good Morning Revival / 2- Misery / 3- The River (Feat. M. Shadows and Synyster Gates) / 4- Dance Floor Anthem / 5- Keep Your Hands Off My Girl / 6- Victims Of Love / 7- Where Would We Be Now / 8- Break Apart Her Heart / 9- All Black / 10- Beautiful Place / 11- Something Else / 12- Broken Hearts Parade / 13- March On
Note de 2/5
Vous aussi, notez cet album ! (94 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 1.0/5 pour cet album
"Fuyez, pauvres fous..."
Jerome, le 24/03/2007
( mots)

Ah, Good Charlotte. Qu'est ce qu'ils avaient pu nous faire rigoler lors du raz-de-marée "The Young And The Hopeless"... Archétype du formatage, travaillé à la manière commerciale du look jusqu'aux rythmiques, leur avenir semblait tout tracé. Pour le salut de nombreux pavillons auditifs, sur lesquels les mélodies étaient capables de se scotcher dès la première écoute, une disparition rapide (et sans douleur) semblait la seule issue envisageable.

Quelle surprise quand, moins de deux ans plus tard, nos pseudo-punks osèrent remettre le couvert avec "Chronicles Of Life And Death" ! Engoncé alors dans mes préjugés de petit rockeur merdique, je commençais déjà à affûter ma plus belle lame histoire de sacrifier une deuxième fois cette bande de canards boiteux sur l'hôtel sacré du Rock. Sauf que, passées les premières écoutes, bien obligé de se rendre à l'évidence : Good Charlotte a su évoluer pour nous pondre un opus écoutable. Presque... Intéressant !?!

Tout ça pour dire qu'à l'heure du troisième effort, on en aurait comme le cul entre deux chaises devant ce "Good Morning Revival". Y aurait-il vraiment quelque chose à sauver dans la musique de Good Charlotte, aussi infime cela puisse t-il être ? Le mieux pour se faire une idée étant encore d'y risquer une oreille. Et au pire, il m'en restera toujours une de rab.

Après une intro éponyme sous forme de réveil-matin, "Misery" déboule en trombe. Pas de doute, on est bien devant du Good Charlotte pur souche... Les sonorités électro en plus. Mélodies efficaces, guitares basiques et textes acnéiques, le groupe semble bel et bien parti pour s'enfoncer un peu plus dans ce style qui a fait sa réputation. Rien de neuf non plus du côté du potentiel single "The River" et de sa batterie binaire. Deux titres faciles devant rapidement rejoindre le panthéon MTV, quoi de plus surprenant en guise d'amuse gueule. Mais si on m'avait dit que l'indifférence allait bientôt laisser place à un profond dégoût...

La descente aux enfers débute avec "Dance Floor Anthem" et ses claviers rappelant un certains Andrew WK. Et l'atterrissage fait mal. Entre beats technoïdes ("Victims Of Love") et effets de voix insupportables typés boys band d'Europe de l'Est, rien ne sera épargné à l'auditeur. Le summum du ridicule sera même atteint sur "Keep Your Hands Off My Girl" et ses phrasés hachés donnant une petite saveur hip-hop de bas étage à l'ensemble. Visiblement, Good Charlotte a décidé de changer de cap pour se rallier au mouvement électro-rock du moment. Mais à sa sauce. Comprenez par-là en proposant une sorte de pop-punk-électro-rap baveux qui risque de mettre à mal bon nombre de fans de la première heure (entre autres)... Opportuniste le gang du Maryland ? Pas plus que d'habitude, comme le prouve les quelques ballades savamment dispersées et dont le seul intérêt réside en fait dans les arrangements ("Beautiful Place", "March On" et "Where Would We Be Now"). Seule la fin de l'album relèvera un peu la tête avec "All Black" et "Broken Hearts Parade", plus dans l'esprit des débuts mais loin d'éviter la crise d'urticaire.

Pour ceux qui attendent toujours la réponse à la question posée plus haut, et bien non, il n'y a définitivement rien à garder dans la musique de Good Charlotte. Et soyons fous, s’ils arrivent à se relever d'un album comme celui-là, je veux bien écouter leur prochain disque en boucle pendant une journée entière. Mais en attendant, il faut quand même que j'aille me soulager...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Good Charlotte


Youth Authority


Album de la semaine
À lire également