↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

MotherKingdom


Sleeping subway


(07/06/2004 - Lutecia Prod - - Genre : Rock)
Produit par

1- Broken / 2- Machine TV / 3- 15 minutes late / 4- Shore of elements / 5- Slave in me / 6- Andy / 7- Missing / 8- Evening / 9- Passenger / 10- Dazed / 11- Lady moon
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (14 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
""
Lilian, le 21/09/2004
( mots)

C'est au hasard d'une rencontre avec une borne d'écoute qu'il m'a été donné d'entendre les MotherKingdom pour la première fois. La première impression fut la bonne ? en tout cas largement suffisante pour passer en caisse.

Les MotherKingdom nous viennent de Suisse, de Genève plus précisément, bien que le début de leur histoire commence aux Etats-Unis, du côté de San Diego. Ce n'est donc pas étonnant de retrouver de grosses influences américaines dans leur style, bien qu'elles restent difficiles à préciser. Un style qui se repose surtout sur la voix geignarde du chanteur, capable de nous faire passer par toutes les émotions.

S'il fallait commencer par un titre pour tromper l'assistance, beaucoup aurait fait le même choix. En effet "Broken", sans être un ovni sur cet album, est tout de même le morceau qui colle le plus vers un métal pré formaté. Heureusement la qualité augmente dés que la tension baisse sur "Machine TV". Ont trouve là des influences plus orientés dans la Pop et surtout une mélodie très efficaces dramatisée par un sample très ? industriel. Le reste de l'album est souvent un compromis entre ces deux titres, alternant sans maladresse entre les temps pop et mélancolique et la rage colérique tout en saturation et en cymbales déchaînées ("Shore of elements", "Slave in Me", "Dazed").

Avec des limites aussi grandes, MotherKingdom peut se permettre bien des fantaisies. Et c'est ce qu'ils font sur "Envening", la bizarrerie de cet album. Les couplets sont entonnés sur une guitare très latino et très musique de fond de bar alors que les refrains usent au maximum de la puissance des amplis. Un drôle de mélange, loin d'être déconcertant.
Pour s'assurer un minimum de fans en France, nos amis helvètes n'ont pas oublié de nous laisser une plage en français. "Andy", malgré sa différence étrange de volume est un titre de très bonne facture, où la voix du chanteur prend toute son ampleur.
Enfin "Passenger" est le tube en puissance de cette galette. Même s'il a peu de chance d'être diffusé en radio, il n'y ferait pas tâche tant le refrain est accrocheur et le style écorché plutôt en vogue en ce moment.

"Sleeping Subway" est pour sûr un bon album. Il est surtout plein de promesses pour ce jeune groupe et pour la scène Suisse qui pourrait peut-être un de ces quatre concurrencer la toute nouvelle scène anglophone Belge. A suivre donc !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également