↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

The Gathering


Hard / Métal (Doom Prog)

Membres :
René Rutten (Guitare, Flûte)
Hans Rutten (Batterie)
Frank Boeijen (Clavier, Synthé)
Silje Wergeland (Chant, Clavier)

Sites :
Facebook
Bandcamp

The Gathering est un groupe de rock alternatif néerlandais, originaire d'Oss, en Hollande-Septentrionale. Il jouait initialement du death et doom metal avant de passer au rock atmosphérique. En août 2007, Anneke van Giersbergenquitte le groupe pour se consacrer à son projet solo, Agua de Annique1. Le 12 mars 2009, The Gathering annonce son remplacement par Silje Wergeland (Octavia Sperati). Leur dernier album en date, Disclosure, est publié le 12 septembre 2012.

Le 17 janvier 2014, le groupe annonce sur Facebook faire une pause, et révèle le départ de Marjolein Kooijman. Pour célébrer leur 25e année d'existence, un show est organisé avec les nouveaux et d'anciens membres du groupe le 9 novembre 2014 et enregistré pour un album live publié en 2015.

Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Album Studio
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également