↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Black Rebel Motorcycle Club


Take Them On, On Your Own


(02/08/2003 - Virgin - - Genre : Rock)
Produit par

1- Stop / 2- Six Barrel / 3- We're all in love / 4- In like the rose / 5- Ha Ha High Babe / 6- Generation / 7- Shade of Blue / 8- US Gov / 9- And I'm Aching / 10- Suddenly / 11- Rise or Fall / 12- Going Under / 13- Heart and Soul
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (17 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Une déclaration d'amour au rock'n'roll, au bourbon et aux Lucky Strike."
Pierre, le 24/08/2010
( mots)

Après un premier album paru en 2001, les Black Rebel Motorcycle Club reviennent sur le devant de la scène en 2003 pour invoquer les fantômes d’un rock gras et bruyant. Leur fait d’arme ? Un disque au titre à rallonge, Take Them On, On Your Own où se croisent les Stooges, le shoegaze et le Brian Johnston Massacre. Et si les californiens ne sont pas les premiers à avoir ressorti leur panoplie (perfecto, cheveux gras, clope au bec), leur second album parvient à un joli compromis entre folie 70’s et mélodie pop parfaitement ciselée. Reconnu autant pour leur jeu à l’ancienne que pour leurs prestations scéniques abrasives, le groupe atteint des sommets avec ce second opus, surfant sur la période faste "du retour du rock" entonnée par les Strokes.

Leur son a tout pour plaire : poisseux sur "Six Barrel Shotgun" ou sur "Rise and Fall", il sait se faire voluptueux sur les excellents "Shade Of Blue" et And "I’m Aching". A cette bivalence qui a fait chavirer bien des cœurs de jeunes filles en fleur, s’ajoute un charisme digne des icônes passées : le grain de voix de Robert Turner est particulièrement envoûtant. L’efficace songwriting est soutenu par une production très moderne qui tranche avec les compositions du genre. Quand Jack White affirme enregistrer sur une console analogique, les BRMC ont énormément retravaillé leur son, laissant toujours se glisser derrière les murs de guitare des mélodies aguicheuses (le très shoegaze "Heart And Soul"). C’est sans doute ce qui fait le charme de Take Them On, On Your Own : un disque qui passe le spectre du garage rock à la moulinette, qui en garde l’effervescence sans pour autant se muer en nostalgie feinte. D’une grande modernité, l’album est une déclaration d’amour au rock’n’roll, une invitation à sortir le bourbon et les Lucky Strike.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Nov. 2017
10
Album de la semaine
À lire également