↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Black Rebel Motorcycle Club


Baby 81


(01/05/2007 - RCA - - Genre : Rock)
Produit par

1- Take Out A Loan / 2- Berlin / 3- Weapon Of Choice / 4- Window / 5- Cold Wind / 6- Not What You Wanted / 7- 666 Conducer / 8- All You Do Is Talk / 9- Lien In Your Dreams / 10- Need Some Air / 11- Killing The Light / 12- American X / 13- Am I Only
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (44 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Dernier doux rugissement du trio hard rock - psychédélique de San Francisco."
Bylli, le 29/06/2007
( mots)

Comment ne pas aimer les ténébreux Black Rebel Motorcycle Club, B.R.M.C. pour les intimes in ? Les blousons noirs du psychédélisme américains, après l'acoustique et souvent injustement décrié Howl, reviennent sans nous poser de questions, guitares électriques zébrant la route et pistes planantes repeignant le ciel d'obscur.

Baby 81, ou comment en revenir aux premiers amours hard rock – psyché de l'irrésistible trio mené par la belle gueule triste de Peter Hayes. A priori on ne fait pas dans la poésie romantique, mais tant qu'ils donnent du "baby", les compères peuvent bien envoyer ce qu'ils veulent. Menaçantes attaques électriques déchirant le rideau ("Took Out A Loan" puis "Berlin", le décor du cuir sombre est planté), ou retours à des accords simples mais terriblement efficaces ("Weapon Of Choice", reprise par "666 Conducer") : la panoplie habituelle est de retour, les fans adoreront, les autres ne s'y mettront pas ce coup-ci. Ils auront tord, c'est dit.

D'ailleurs, le brin d'audace, on peut le trouver, dans les six minutes que dure l'étonnant piano de "Window" par exemple, qui donne dans une pop interminable qui tient la route. La pause croit se prolonger le temps de "Cold Wind", mais Hayes reprend ses délicieux haussements de ton, et le tout s'emballe, même si la fin de l'album est légèrement moins inspirée.

La formation de San Francisco s'en sort néanmoins haut le carburateur, l'énergie retrouvée de "Need Some Air" et l'atemporelle transe de "American X" gommant une ou deux errance(s). Si ce dernier coup en date n'est pas infaillible, les aficionados du gang de Brando ont néanmoins sauvagement taillé un début d'album à toute épreuve, qui ne demande qu'à remonter sur le ring pour d'autres rounds.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct