↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

David Bowie


Rock
Membres :
David Bowie (Chant, Guitare)

Sites :
bowieNet
David Bowie LP
David Bowie, de son vrai nom David Robert Jones, est un chanteur et auteur-compositeur de rock anglais, né le 8 Janvier 1947 à Bromley. Alternant l'excellent et le médiocre tout au long de sa carrière, Bowie a tout d'abord été influencé par Syd Barrett pour ses premiers albums aux accents folk, avant d'initier à lui tout seul le mouvement Glam Rock en créant le personnage de Ziggy Stardust et son groupe, The Spiders From Mars, entre 1970 et 1973. Ultérieurement, il réussit l'exploit d'adapter sa musique à diverses influences suivant l'évolution musicale de l'époque, du Velvet Underground au milieu des années 70, au Krautrock allemand à la fin de la décennie, jusqu'à une période pop - New Wave dans les années 80. En 1988, il fonde le groupe Tin Machine qui tire son influence du rock indépendant américain (Pixies, Throwing Muses...), avant de renouer avec le solo et d'embrasser la dance music dans la première moitié des années 90, puis le rock indu (Nine Inch Nails) et la techno ultérieurement. Il possède à son actif 24 albums, et un nouveau projet serait évoqué en 2008 malgré les problèmes cardiaques de l'artiste.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également
Compte-rendu de concert